Blog

Conférence, Design, UI Design

Ce qu’il fallait retenir du D&AD Festival 2018

Par Alex Taylor, Directeur Artistique chez Backelite

 

Nous sommes toujours aussi excités après notre voyage à Londres le mois dernier pour assister au festival D&AD ! Tout d’abord parce que nous avons adoré l’atmosphère de la brasserie Old Truman située à Brick Lane à l’est de la ville : le café artisanal, les bières typiques anglaises et les délicieux food trucks étaient des bonus ! On retiendra surtout les merveilleuses œuvres exposées au concours annuel des très convoités Prix Pencil. Les travaux créatifs soumis couvraient tous les supports : publicité, vidéo, branding, packaging, design de produit, design de livre, design de vente au détail – vous avez l’embarras du choix !

Après avoir admiré ces travaux et écouté des conférenciers talenteux partager leurs expériences, voici quelques tendances inspirantes que nous allons essayer d’appliquer chez Backelite :

– Design for good
– Réagir à ce qu’il se passe dans le monde
– Accéder à tous les canaux

Design for good

En tant que consommateurs modernes qui s’appuient de plus en plus sur la technologie, nous nous tournons vers nos marques préférées pour optimiser notre vie quotidienne : montres intelligentes, foyers connectés, réalité augmentée, etc. Le potentiel que promet la technologie de pointe est extrêmement excitant, mais les marques doivent faire attention à ne pas perdre de vue ce qui compte le plus : les humains pour lesquels ces solutions sont créées.

Récemment nommée 5ème entreprise la plus innovante de son secteur par FastCo, l’agence suédoise Forsman & Bodenfors nous a rappelé d’aborder ces solutions avec empathie. Ils estiment que les spécialistes du marketing doivent abandonner les termes à la mode comme Big Data, AR et AI, et parler davantage de solutions pour les humains. Cela ne signifie pas que les marques doivent cesser d’utiliser ces éléments de technologie ; cela veut simplement dire qu’elles doivent faire attention à leur expression et à la façon dont elles parlent au consommateur. En fin de compte, les marques qui finissent par être intégrées dans la vie des consommateurs sont celles qui s’efforcent d’améliorer leur part d’humanité, d’optimiser leurs performances ou de promouvoir l’égalité. En d’autres termes, ce sont les marques qui tirent le meilleur parti de ce qu’elles font qui réussissent le mieux – et non pas celles qui le font techniquement.

Deux brillants exemples de “Design for good” qui utilisent la technologie mais avec une approche plus humaine ont été présentés par Grey CCO Caroline Pay

The Wayback est une série de films en réalité virtuelle à 360°, créés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de démence, ainsi que pour leurs soignants. Les courts métrages sont destinés à ramener les patients âgés à des époques antérieures dans l’espoir de secouer leurs souvenirs afin qu’ils puissent se remémorer certaines choses et se retrouver, même si ce n’est que pour un court instant. Les résultats sont incontestablement très touchants.

Agence: Grey London  / Client: The Wayback

 

Le projet Swear Jar utilise une application mobile et la reconnaissance vocale de Google et reverse 20 centimes à un organisme de bienfaisance chaque fois qu’il vous entend jurer. Cette idée simple a connu un tel succès qu’elle a permis d’amasser 73,3 millions de livres sterling (83 millions d’euros) !

Agence: Grey London /  Client: Comic Relief & Red Nose Day

 

Régir à ce qu’il se passe dans le monde 

Ce n’est pas un nouveau concept, mais il est certainement de plus en plus adopté de nos jours : les marques se rendent compte qu’il ne suffit plus d’offrir des services et des produits dans le seul but de consommer. Leurs approches sont devenues plus proactives, car elles reconnaissent avoir la possibilité de s’exprimer plutôt que de rester à l’écart de la société. Et pourquoi ne le feraient-elles pas ? Après tout, une marque est souvent décrite comme la personnification d’une entreprise, il est donc logique qu’elle aussi puisse avoir ses propres convictions et opinions. Chez D&AD, nous avons rencontré beaucoup de marques qui réagissent aux questions brûlantes de la société fracturée d’aujourd’hui, y compris le changement climatique, la diversité et l’égalité, la mondialisation et la guerre. Nous avons vu des campagnes qui tentaient de faire bouger les mentalités, et d’autres qui simplement encourageaient les consommateurs à agir sans prendre elles-mêmes position sur la question.

Utilisant la technologie pour s’attaquer au problème du harcèlement scolaire, Leo Burnett a créé un outil pour sensibiliser les adolescents au poids de leurs paroles. Créé en collaboration avec Headspace, une fondation australienne pour la santé mentale des jeunes, Reword vise à s’attaquer au problème dans la sphère numérique où l’intimidation d’aujourd’hui se produit. Au fur et à mesure qu’ils tapent des messages sur les médias sociaux, l’outil identifie visuellement le langage insultant en temps réel à l’aide d’algorithmes. Présenter l’outil aux jeunes internautes de manière proactive inculque un comportement socialement responsable avant que de mauvaises habitudes ne se forment naturellement.

Agence: Leo Burnett Australia  / Client: Headspace

 

Dans le cadre de ses efforts de fin d’année 2016, Spotify a décidé de faire une déclaration sans prendre parti. Après une année de hauts et de bas sociaux et politiques, leurs rédacteurs ont montré le côté humain de l’entreprise en offrant des mots de compassion. Nous vous laissons visionner la video.

Par: Spotify  / Campagne: “Thanks 2016, it’s been weird”

 

Accéder à tous les canaux

Ce n’est un secret pour personne qu’en tant que consommateurs, nous sommes bombardés d’informations et de publicités qui ne suscitent que quelques secondes d’attention. Afin de réduire le bruit constant, les spécialistes du marketing doivent faire preuve d’encore plus de créativité dans la manière dont ils transmettent les messages. Sortir des sentiers battus, c’est parfois rejeter les médias traditionnels ou, mieux encore, les redéfinir.

La tristement célèbre campagne télévisée de Burger King, qui a piraté les haut-parleurs Google Home des consommateurs en utilisant la commande vocale, a changé la donne – l’exemple le plus récent des spécialistes du marketing entrant véritablement dans les salons des consommateurs, comme l’a déclaré le New York Times. Aller au-delà de l’utilisation standard de la radio ou de la télévision a vraiment permis à la marque d’être virale. Il suffisait d’une pensée rebelle et d’une publicité de 15 secondes demandant “OK Google, qu’est-ce que le Whopper burger ? Jetez un coup d’oeil !

Par: Burger King

 

Ben Priest, Directeur Créatif de Adam & Eve DDB, a présenté dans son exposé Front Row, une collaboration entre Manchester United et Google. Les supporters de Diehard Manchester United du monde entier, qui n’ont peut-être jamais eu la chance de voir leur équipe préférée jouer en personne, ont eu l’occasion de regarder un match depuis les meilleures places du stade : En utilisant Google+ Hangouts, les flux de webcam des fans ont été diffusés sur les panneaux publicitaires numériques entourant le terrain, ce qui n’avait jamais été fait auparavant. Remplacer les logos des sponsors par des supporters lointains et extatiques a créé un sentiment d’unité avec ceux qui assistent au match. Bref, une technique innovante qui combine parfaitement technologie et émotion humaine !

Agence: Adam & Eve DDB  / Client: Manchester United & Google

Note : ces tendances ont été inspirées par D&AD’s Creative Excellence Themes and Opportunities report qui est téléchargeable gratuitement pour tous les membres D&AD.