Blog

Design, UI Design, UX Design

Technique de brainstorming “Fleur de lotus”

Par Marnix Bras & Jaap van den Beukel
Temps de lecture : 10 minutes

 

Utiliser correctement une technique de brainstorming est essentiel résoudre un problème qui semble à première vue difficile à résoudre. Quand nous réfléchissons en groupe, nous sommes en mesure de penser différemment et de trouver des idées que nous ne trouverions pas tout seul.

Vouloir structurer la créativité peut sembler contradictoire mais ce n’est pas le cas. Dans cet article, nous allons vous donner des indications sur comment structurer une session de brainstorming et comment générer de la créativité de façon générale. Contrôler et soutenir la créativité est fondamental pour obtenir de nouvelles idées et fournir une base solide pour les solutions qui en découlent. Lorsque la créativité est contrôlée et correctement encadrée, la chance de trouver un « cygne noir » ou de créer un « effet waouh » augmente rapidement.

Nous traitons l’information de manière sélective et avons tendance à penser à des solutions que nous connaissons et qui nous semblent familières. Généralement, nous nous appuyons plutôt sur des solutions que nous avons utilisées avec succès par le passé. Il peut aussi s’avérer difficile de modifier nos schémas de réflexion, nos habitudes ou encore de nous stimuler pour trouver des idées alternatives. Le travail de Peter Wason, un psychologue cognitif, est un exemple de comment de simples puzzles peuvent être difficiles à résoudre pour certaines personnes en raison de leurs habitudes et de leur mode de pensée.

Une des techniques de brainstorming que l’on peut utiliser s’appelle la « Fleur de lotus ». Le principe essentiel de cette technique est l’association. Cette dernière est efficace lorsqu’elle est utilisée dans des groupes et encourage la recherche d’idées, permettant de s’éloigner de nos habitudes de réflexion.

Voici comment utiliser cette méthode :

1 – Mot-clé : Donner une définition ouverte de la problématique. Celle-ci doit être liée au défi mais n’a rien à voir avec la solution finale. Pour utiliser cette méthode, il est nécessaire de définir la problématique en un seul mot ou avec une combinaison de mots.

2 – Associations Primaires : Chaque participant pense aux associations primaires reliées au Mot-clé trouvé en étape 1. Rappelez-vous que toutes les associations sont valides. Cette étape consiste à réfléchir au concept en lui-même lorsque vous entendez la définition du problème. Il est important de ne pas tenir compte des éventuelles barrières imposées par le milieu professionnel dans lequel vous travaillez (entreprise/organisation).

Les huit premières associations (A à H) sont positionnées autour du mot clé de l’étape 1.

Exemple : Lorsque nous associons le mot clé “Epargne” dans le contexte de la finance, des mots liés à la conservation ou à la préservation apparaissent. Des mots comme « utiliser moins d’eau », « imprimer moins », « sauver des arbres ». En facilitant cette partie, il est important de stimuler votre groupe à penser de façon plus conceptuelle et à prendre en compte leurs sentiments et émotions. Des choses comme “peur de l’inflation” ou “taux t’intérêts élevés”. La même chose vaut pour les synonymes : vous pouvez en autoriser un ou deux, mais ensuite, il est préférable de demander aux participants de penser plus conceptuellement.

3 – Disposition : Dupliquez ces huit associations et positionnez chacune d’elle tout autour du bloc central.

4 – Associations Secondaires : Repartez des associations trouvées à l’étape 2. Pour chacune d’elle, pensez de nouveau aux associations auxquelles elles vous font penser. Notez les huit premières idées trouvées. Ce sont les “associations-secondaires”. Ici, le principe est de se concentrer sur les associations secondaires sans le mot-clé initial à l’esprit. Cela donne huit fleurs de lotus avec huit concepts, de A à H.
L’utilisation de cette méthode génère une longue liste d’idées et donnera une longueur d’avance pour l’étape suivante. La prochaine étape est celle où la magie se produit et où vous commencez à jouer avec les idées.

5 – La magie : Combinez au hasard deux associations secondaires de deux fleurs différentes. Cette fois, essayez de garder le problème principal à l’esprit. Quelles idées seront générées ?

L’étape 5 peut entraîner plusieurs centaines d’idées liées à la solution. Pour vous permettre de progresser et de maintenir le flux, acceptez qu’il puisse y avoir une combinaison de mots sans idées associées. Prenez deux autres mots et continuez. Il y aura d’autres idées qui seront peut-être irréalistes ou ridicules au premier abord. C’est ainsi que vous pourrez stimuler une réflexion différente et ouvrir de nouvelles perspectives. Accepter ces idées conduira à des résultats exceptionnels et inattendus.

 

Prioriser

Et maintenant, que faites-vous ?

Vous disposez désormais d’une longue liste d’idées et vous savez que certaines d’entre elles n’aboutirons probablement pas. D’autres idées peuvent avoir un « effet waouh », mais comment faire en sorte qu’un bon résultat soit adopté par tous ?
Pour gagner en confiance, vous pouvez organiser une deuxième session dans laquelle vous prioriserez vos idées. Cela peut être fait immédiatement après la séance de brainstorming, mais notre expérience a montré qu’il est préférable de faire une pause avant toute chose. Durant un brainstorming, nous proposons des idées sans anticiper leur portée ou leur impact. La pause permet également de stimuler la consolidation et la valorisation des idées.
La priorisation permet d’ordonner les idées et d’identifier celles qui seront les plus intéressantes à travailler en premier. Une méthode de « vote par point » ou de « matrice d’effort d’impact » est appropriée dans cette phase.

 

Conclusion :

Cette méthode nous a aidé à aller au-delà des solutions actuelles et évidentes dans différents projets pour trouver des idées innovantes et inattendues. Ainsi, elle crée un flux inspirant et constructif avec vos collaborateurs – ce qui est non négligeable !

 

Quelques exemples :  

Juridiction néerlandaise
Session de brainstorming sur la « qualité » en tant que Mot-clé trouvé par l’équipe en charge du contenu du site internet de la juridiction néerlandaise « rechtspraak.nl ». Cette fleur de lotus dispose de six branches. Cela a donné des dizaines d’idées pour améliorer et garantir la qualité du travail.

Goudse (Compagnie d’assurance)
Session de brainstorming sur le rôle du médiateur. Malheureusement, nous n’avions pas une couleur par association.
Le résultat : Des douzaines de concepts en ligne utiles pour soutenir les médiateurs et centraliser leur rôle au sein des services de Goudse.

 

Police Nationale
Une session de brainstorming sur une application ciblant les civils pour la vigilance et la sécurité. Avec le Mot-clé « surveillance des résidents du quartier », nous avons travaillé avec un groupe pour appliquer ce processus et beaucoup de nouvelles idées sont nées. Celles-ci sont actuellement en cours d’élaboration afin de voir lesquelles seront utiles.

Conseils

1- Garder les idées traçables en leur donnant le même numéro sur deux post-its, ou tracer une ligne entre ces post-its. Noter des idées sur une feuille séparée.
2- Écrire clairement avec un bon marqueur. N’utilisez pas de stylo bille ou de crayon, cela oblige à écrire avec attention les points clés.
3 – Utiliser une couleur par type, par exemple toutes les associations secondaires sur un post-it jaune.
4 – Utiliser du papier marron pour coller les post-its, pour dessiner et pour écrire. Chez Backelite, nous avons plusieurs modèles au format A0 qui peuvent être imprimés, ce qui nous permet de nous restreindre à ce format et d’apporter le plus de valeur possible. Cela fournit un cadre pratique pour prendre des notes.

 

Liens utiles :

http://thoughtegg.com/lotus-blossom-creative-technique/ (Contenu en anglais)

http://www.innovationmanagement.se/imtool-articles/creative-thinking-technique-lotus-blossom/ (Contenu en anglais)

http://www.innovatiefaandeslag.be/tool/inspanningen-impact-matrix (Contenu en néerlandais)

https://www.bol.com/nl/b/sharpie/7639560/ (Contenu en néerlandais)